Sortie de fin de saison de la section cyclisme

C’est le vendredi 23 juin au matin, juste après la cérémonie des couleurs au Quartier Bonaparte, qu’a été donné le départ du traditionnel raid de fin d’année de la section cyclisme du CSA des Écoles militaires de Draguignan, qui sur trois jours conduisit les participants de Castellane à Barcelonnette et retour à Draguignan, au plus fort de la canicule.

C’est en effet sous 38° que se déroula la première étape au cours de laquelle l’équipe parcourut la centaine de kilomètres qui séparent Castellane du Centre Jean Chaix à Barcelonnette, en grimpant quelques 2000m de dénivelé positif.  Christophe R qui s’était offert une bonne séance d’échauffement sur 60km en partant de Draguignan rattrape le peloton dans les contreforts du col d’Allos (2250m), se dispense de pause au sommet, profite de la pagaille causée par les troupeaux que l’on mène à l’estive pour s’échapper et remporte l’étape, en dépit de la belle relance de Stéphane P et Christophe P dans la descente.

Une brève et émouvante cérémonie a ensuite rassemblé l’équipe au complet sur la plaza mayor de Barcelonnette pour la passation de pouvoir entre Jacques D, président sortant, et Stéphane P qui le remplace désormais à la direction de la section. « Je suis conscient de la lourde responsabilité qui m’incombe, a déclaré ce dernier, et qui reprend une boisson isotonique ? »

Partie vendredi du Quartier Bonaparte, on retrouve l’équipe faisant la pause samedi au refuge Napoléon, au sommet du col de Vars (2110m) : l’artillerie était décidément à l’honneur cette année puis qu’après avoir subi le feu d’un soleil de plomb dans la dure montée du col, c’est sous un bombardement bref et intense de pluie et de grêle que les courageux cyclistes entreprirent la descente à un train d’enfer, laissant les véhicules de soutien conduits par Fabien S et Pierre B loin derrière eux.

Dimanche 25 juin, c’est le retour : 155km via le col d’Allos, que les trois mousquetaires de la petite reine, Christophe R, Christophe P et Stéphane P franchissent en tête, bientôt rejoints par les majors de la vieille garde Hervé J et Jacques D. Castellane, col du Bourguet, plateau de Canjuers : le peloton rôdé efface patiemment les kilomètres qui le séparent de Draguignan. La montée de Figanières et les lacets de la vieille route de Grasse sont franchis par 41° et les portes du Quartier Bonaparte en milieu d’après-midi.

Trois jours de raid, 425km parcourus, 5250m de dénivelé positif, 24 heures sur les machines et prêts à recommencer, avec le sourire : rendez-vous est pris pour juin 2018… dans les Pyrénées cette fois ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 
 
6eea3bcd3a9815c79715c1c547cefdbawwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww